Définition de l'e-mail marketing : e-mailing, newsletter et e-mail automation

Vous souhaitez développer des techniques pour booster vos campagnes d’e-mailing ? Vous êtes au bon endroit ! Mais avant toute chose, connaisez-vous la différence entre e-mailing et newsletter ?

Vous avez probablement déjà entendu parler d’un de ces trois termes :

  • Newsletter
  • E-mailing ou e-mail marketing
  • E-mail automation (parfois associé au marketing automation)

Ces trois termes représentent des concepts totalement différents en marketing ! Découvrez-les.

→ Une newsletter

Une newsletter est un e-mail envoyé à votre base de données dont l’objectif principal est informatif. La newsletter n’a donc pas pour objectif de vendre. Par exemple, lorsque vous recevez une newsletter avec les 5 derniers articles de blog rédigés par une entreprise ; il s’agit d’une newsletter.

→ E-mailing

Contrairement à la newsletter, l’e-mailing a un objectif purement commercial. Vous envoyez donc des campagnes d’e-mailing lorsque vous faites la promo de l’un de vos produits ou services.

→ E-mail Automation

L’e-mail automation va plus loin que l’e-mailing. Cela consiste à créer des scénarios permettant d’envoyer automatiquement vos e-mailings sur base du comportement de vos lecteurs. L’e-mail automation est un sous-domaine du marketing automation.

Les outils de création de newsletter ou e-mailing à disposition des PME

Si vous êtes une PME et souhaitez envoyer des newsletters, e-mailings ou réaliser des campagnes d’e-mail automation, nous vous recommandons MailChimp ou Sendinblue.

Mailchimp-Logo      

Faites le jeu et accédez à la Game Room !

Nous avons réalisé un test interactif afin que vous puissiez évaluer votre niveau de connaissance en terme de création d’e-mailing avec l’outil MailChimp. Curieux de connaître votre niveau ? Rejoignez notre Game Room !

5 techniques pour booster votre e-mail marketing

Nous allons vous présenter les 5 techniques pour booster vos campagnes d’e-mailing afin d’obtenir de meilleurs résultats : taux de clics plus élevé, taux d’ouverture supérieur, moins de désabonnements,…

#1 - Votre base de données

✔ Obtenez le consentement et récoltez des adresses e-mails

Vous avez créé votre e-mail mais à qui allez-vous l’envoyer ? En effet, votre base de données représente le ciment de votre stratégie d’e-mail marketing ou de newsletter. Sans adresses e-mails, vous ne serez en mesure d’envoyer aucun email.

Si vous avez déjà une base de données d’adresses emails constituée et conforme au GDPR, bonne nouvelle !

Pour les autres, il convient de d’abord mettre en place des actions marketing afin de collecter des adresses emails tout en respectant la loi européenne de protection des données (i.e. le GDPR ou RGPD en français). Pour cela, il faut obtenir le consentement explicite de toutes les personnes à qui vous souhaitez envoyer des mailings.

Mais comment trouver des adresses e-mails ? Pensez d’abord à votre base clients ! Ensuite, vous pouvez élaborer des actions marketing dont l’objectif est de générer des opt-ins : carte de fidélité, diffusion de livres blancs, mise en place de concours, promotions… Les possibilités sont multiples !

✔ Qualifiez votre base de données

Collecter des adresses e-mails, c’est bien… Avoir des leads qualifiés, c’est mieux ! Afin de pouvoir personnaliser vos e-mails comme nous allons l’aborder par la suite, nous vous conseillons de vous poser cette question :

“Quelles informations ai-je besoin de mes prospects pour leur proposer du contenu personnalisé ?”

Typiquement, vous pouvez leur demander :

  • Nom
  • Prénom
  • Civilité
  • Date de naissance
  • Fonction (si vous êtes plutôt actif dans le B2B)
  • Localité
  • Adresse
  • ...

Par exemple, si nous imaginons que vous êtes une entreprise active dans la téléphonie, cela pourrait être intéressant de savoir quel est leur smartphone actuel et la date à laquelle ils l’ont acheté.

Chaque champs d’information que vous récolterez tel que le nom, prénom ou adresse seront considérés comme des attributs dans votre outil d’e-mailing comme Sendinblue.

Afin que ces informations soient utilisables, n’oubliez pas d’instaurer une nomenclature. Par exemple, pour la civilité, ne laissez pas l’opportunité à vos prospects d’écrire “Homme” ou “Femme”. Vous risquez de finir avec une base de données inutilisable composée de : F, femme, HOMME, HO, jeneveuxpasledire, Femme,…

Nous vous conseillons donc d’également réfléchir sur la manière dont vous posez vos questions et le type de réponses autorisées (réponse ouvert/choix multiple/nombre/date,…).

✔ Actualisez vos données

– Formulaire de modification de données et de désabonnement

Nous sommes le 12 juillet 2018 et vous venez d’importer votre fichier client dans votre plateforme de création d’e-mailing. Super !

Cependant, ces données ne sont pas fixes. Elles peuvent évoluer. Votre prospect ou client peut par exemple déménager, changer de numéro de téléphone ou acheter un nouveau smartphone, si on reprend l’exemple de l’entreprise de téléphonie. Pour palier à ce problème, il faut donc introduire un lien de modification de leurs données dans le pied de page de vos e-mailings et newsletters. Les lecteurs pourront alors modifier leurs données quand ils le souhaitent.

Par ailleurs, puisque l’intérêt de vos prospects évolue, il est possible que certains ne soient plus intéressés par votre entreprise et le contenu de vos newsletters/e-mailings. Bien que cela soit regrettable, vous devez donc leur laisser l’opportunité de ne plus recevoir vos e-mailings ou newsletters. Pensez-donc à également insérer un lien de désabonnement dans chacun de vos e-mailings et newsletters.

– Un CRM pour la synchronisation

Nous vous conseillons également de mettre vos données à jour via l’utilisation d’un CRM (Customer Relationship Management). Un CRM est un outil qui permet de centraliser vos données. Il convient alors d’ajouter un lien (ou une intégration) avec votre outil d’e-mailing. Ainsi, dès que votre prospect mettra à jour ses données via le formulaire de la plateforme d’e-mailing, l’information sera intégrée dans le CRM. Et vice-versa ! Le commercial, qui aura été au téléphone avec un prospect et qui aura alors reçu une information supplémentaire, pourra l’intégrer dans le CRM. La mise à jour dans votre plateforme d’e-mailing sera automatique.

#2 - Établissez une stratégie

Que vous souhaitiez envoyer des newsletters, des e-mailings ou faire de l’email automation, une stratégie qui tient la route doit être élaborée en amont. Établir une stratégie est donc une des techniques pour booster vos campagnes d’e-mailing !

1ère question : Quel objectif je souhaite atteindre ?

Souhaitez-vous vendre, prospecter, informer, faire avancer vos prospects dans l’entonnoir de conversion, qualifier vos lecteurs, relancer vos lecteurs inactifs ? En fonction de votre objectif, la newsletter, l’e-mailing ou l’email automation sera plus approprié.

NEWSLETTER

Informer les lecteurs

E-MAILING

Vendre (produits ou services), prospecter, fidéliser vos clients, qualifier vos prospects

E-MAIL AUTOMATION

Relancer les lecteurs inactifs, faire avancer les prospects dans l’entonnoir de vente

2ème question : Quand vais-je envoyer mes mails ?

De plus, il convient de définir un calendrier éditorial avec le contenu de vos mails :

  • Thème / objectif
  • Base de données sur laquelle vous shootez
  • Date
  • Heure

Vous définirez alors une fréquence d’envoi. Vos lecteurs ne doivent pas se sentir harcelés ! S’ils reçoivent des mails de votre entreprise tous les jours, ils risquent de rapidement se désabonner.

Définissez également le jour le plus approprié pour envoyer des e-mails. En fonction de votre secteur (B2B ou B2C) ainsi qu’en faisant des tests, vous serez en mesure de détecter les jours de pics.

Par exemple, en B2B, il faut éviter les weekends (car les employés ne travaillent pas), le lundi matin (car ils reviennent du week-end et doivent déjà traiter de nombreux e-mails, le votre risque donc de passer à la trappe), le mercredi après-midi et le vendredi.

3ème question : Quels sont mes KPIs ?

Enfin, après chaque envoi, pensez à analyser vos statistiques sur base des KPIs (Key Performance Indicators) que vous aviez définis. Par exemple, le taux de clic sur un certain call-to-action, le nombre de désabonnement, le taux d’ouverture,…

Pour analyser vos performances, référez-vous aux rapports statistiques générés par votre plateforme d’e-mailing telle que MailChimp ou Sendinblue.

Vous pouvez également ajouter des UTMs de tracking sur les liens que vous insérez dans vos e-mailings afin d’analyser plus en profondeurs les statistiques et performances de vos e-mails dans Google Analytics.

#3 - Optimisez l'expérience utilisateur au niveau de la lecture

Par ailleurs, il est indispensable d’optimiser le design et la structure de votre e-mailing à l’expérience de vos utilisateurs.

Tout d’abord, l’objet du mail est le premier élément que les lecteurs voient. Pensez donc à définir un objet court et percutant qui donne envie d’ouvrir l’e-mail.

Nos conseils pour booster le taux d’ouverture :

  • Privilégiez les e-mails à l’impératif (Découvrez, Recevez,…)
  • Insérez des emojis
  • Personnalisez l’objet de l’e-mail en fonction des attributs de vos lecteurs
  • Optez pour des objets courts
  • Évitez les mots spams tels que gratuit, %, !!,…

De plus, le texte de prévisualisation (aussi appelé preview text ou pre-header) est également important. Nous vous conseillons d’insérer une information qui complète l’objet du mail.

Par rapport au design, il est important d’établir une cohérence au sein des différents e-mails ainsi que de respecter votre charte graphique afin de créer une expérience omni-channel. Vous pouvez donc par exemple établir un template que vous réutiliserez à chaque envoi : soyez créatif !

Le bon positionnement du call-to-action dans une newsletter ou e-mailing est également indpensable. Celui-ci doit être inséré assez haut de sorte que le lecteur puisse le voir sans devoir scroller dans l’e-mail.

#4 - Personnalisez le contenu de vos e-mailings

Comme expliqué dans le premier point, qualifier vos prospects est essentiel afin de pouvoir personnaliser le contenu de vos e-mails.

Avec une base de données qualifiée, vous serez en mesure par exemple d’envoyer “Bonjour Madame Prioux” à une femme ou “Bonjour Monsieur Felnard” à un homme dont le nom de famille est Felnard.

Au plus vous obtenez des informations sur vos lecteurs, au plus vous pourrez personnaliser le contenu de vos e-mails. Par exemple, si on reprend l’exemple du magasin de téléphonie. En sachant leur modèle de smartphone, vous pourrez personnaliser l’email comme ceci :

Cela fait maintenant 2 ans que vous avez votre iPhone 6s. Et s’il était temps de passer au nouvel iPhone X ? Nous reprenons votre téléphone pour maximum 300€ !

Comme vous l’avez sûrement remarqué, tous les éléments en italique sont des éléments personnalisés sur base des informations récoltées.

#5 - Créez des scénarios pour convertir vos lecteurs

Enfin, vous pouvez également créer des scénarios qui déclenchent des e-mailings automatiques sur base de conditions prédéfinies. On est dans ce cas typiquement dans le marketing automation.

Par exemple, imaginez que vous êtes un magasin de téléphonique qui vend des iPhones, des Samsung et des Huawei.

Vous pourriez alors établir un premier e-mailing qui présente les 3 marques. Tous les lecteurs qui auront cliqué sur la catégorie iPhone, recevront 3 jours plus tard, un e-mail avec tous les produits iPhone que vous vendez. A l’inverse, celui qui aura cliqué sur Huawei entrera alors dans la partie du scénario répondant à la condition “ayant cliqué sur la catégorie Huawei”.

Grâce à l’e-mail automation, vous pouvez donc affiner votre message commercial et faire avancer vos lecteurs dans le cycle d’achat en vue d’obtenir une conversion.

Voici par exemple à quoi ressemble un scénario d’e-mail automation :

scenario-marketing-automation-email-automation

Envie d'en savoir plus sur le marketing automation ?

Bonne nouvelle ! Chez Follow Us, nous organisons des séances de formations sur le marketing automation. Bénéficiez d’une formation de 4h en petit groupe, à Nivelles ou Waterloo et repartez avec une introduction sur le marketing automation (et un manuel d’explication en plus !).

Cet article vous présentant les 5 techniques pour booster vos campagnes d’e-mailing vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager autour de vous : sur Facebook ou LinkedIn !